Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités professionnelles

Actualités professionnelles


Actualité professionnelle
Publié le 23/11/2018

Interview

 
Par Béatrice Moreau,
secrétaire générale
FDSEA 51

Interview

Comment s’est déroulée la rencontre sur les cours d’eau dans les locaux de la DDT ?
Nous avons eu en face, une administration présentant une définition différente de celle de la FDSEA. Ce point de tension devrait s’atténuer avec la discussion. Aujourd’hui subsistent sept points de blocage concernant la première partie de la cartographie. Nous avons obtenu des sorties terrain sur ces points de blocage. La rencontre portait aussi sur la cartographie à venir pour couvrir l’ensemble de la Marne. Après échanges, notre proposition d’associer les présidents d’AF, d’ASA, les syndicats de rivière, a été retenue. Un planning sur plusieurs mois a été acté, le premier secteur sera l’Argonne. Le réseau sera très bientôt informé et devra répondre présent le jour J.

Comment cette action a-t-elle été perçue par l’administration ?
La manifestation leur a mis un coup de pression. Ils ont été plus ouverts au dialogue. Pour preuve, les adhérents concernés par les retards de paiements, ont été invités au sein de la DDT pour traiter leur dossier. La date de leur paiement, leur a été communiquée aussitôt dans l’après-midi.

Quel est votre ressenti sur la mobilisation ?
Bonne solidarité agricole. Bonne cohésion dans l’action ! On ne peut jamais se satisfaire d’organiser une manifestation. Il faut montrer dans les actes, le ras-le-bol qu’Hervé ou moi-même portons dans nos messages. C’est important que les adhérents aient pu se déplacer sur le terrain pour exprimer leur ras-le-bol.