Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités du groupe

Actualités du groupe


Actualité du groupe
Publié le 13/08/2019

Valorisation des jachères : trop de paperasses !

 
 Les prairies ont été fortement touchées
par la sécheresse

Après une négociation syndicale commencée en mai, la Marne vient enfin d’obtenir le cas de force majeure, donnant ainsi le droit aux exploitants marnais de valoriser les jachères pour l’alimentation animale. Dans ce cadre, les agriculteurs doivent transmettre à l’administration une demande de valorisation individuelle.

Malheureusement, la DDT exige une tonne d’information. Les éleveurs qui ont récolté leurs jachères doivent envoyer un courrier à la DDT précisant : • que l’exploitation détient bien des animaux nourris par du fourrage produit sur l’exploitation (nombre, catégories…), • que le manque de fourrage rend nécessaire la valorisation des jachères à la fois pour l’alimentation du cheptel et la trésorerie (ex : coût d’achat de fourrage à l’extérieur…).

Les non-éleveurs qui mettent à disposition des éleveurs des surfaces en jachère doivent demander une dérogation en envoyant à la DDT :  une demande individuelle précisant les parcelles et surfaces concernées ainsi que l’éleveur bénéficiaire de cette mise à disposition ;

un courrier de mise à disposition ou une attestation co-signé entre l’éleveur bénéficiaire et le céréalier. L’éleveur dans ce courrier doit préciser les mêmes informations qu’ils devraient indiquer s’il faisait la demande pour ses propres jachères.

Pour la profession, il n’est pas question de devoir remplir toute cette paperasse. C’est pourquoi, la FDSEA 51 a mis à disposition de ses adhérents une demande toute faite à transmettre au service de l’État. Bastien Lombard animateur FDSEA

 

 
 La profession agricole est inquiète pour la levée
des CIPAN qui est menacée par la sécheresse


Par Bastien Lombard, animateur FDSEA