Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités professionnelles

Actualités professionnelles


Actualité professionnelle
Publié le 16/04/2021

Rencontre avec le ministre de l’Agriculture

La mobilisation syndicale du 2 avril dernier, à laquelle ont participé la FDSEA et JA de la Marne, a permis d’obtenir une rencontre avec le Ministre de l’Agriculture.

Le Ministre de l’Agriculture, entouré de Jean-Yves Bricout, Damien Greffin et Joël Hospital

Suite à la mobilisation du 2 avril dernier qui a réuni 5000 agriculteurs sur tout le territoire du Bassin Parisien, une délégation de la FNSEA Grand Bassin Parisien, composée de Damien Greffin (Ile-de- France), Jean-Yves Bricout (Aisne) et Joël Hospital (Aube), a été reçue par Monsieur Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ce rendez-vous n’aurait pas pu se tenir sans la mobilisation syndicale pendant cette phase de négociation accrue.

Le message était clair : les réformes de la PAC se succèdent avec, en filigrane, une baisse de dotation systématique pour les exploitations agricoles de notre territoire. Les agriculteurs n’accepteront pas une énième baisse de leurs aides. Après un balayage de tous les points critiques, la délégation a alerté le Ministre sur quelques sujets particuliers, pour lesquels les demandes suivantes ont été faites :

  • l’aide couplée protéines doit être uniquement fléchée sur des cultures protéagineuses de plein champ ;
  • l’aide couplée bovine ne doit pas être plafonnée à 1,4 UGB/ha, et doit être attribuée aux exploitations ayant un minimum de 30 UGB. Cette aide doit en effet être destinée aux agriculteurs véritables de notre territoire ;
  • l’éco-régime surfacique doit pouvoir être accessible à tous les agriculteurs ;
  • les instruments assurantiels doivent être davantage dotés, pour faire face aux aléas climatiques qui s’observent à présent chaque année (inondation, gel, sécheresse).

Ne pas fragiliser l’économie agricole de nos territoires

Les propos du Ministre ont été rassurants sur sa volonté de ne pas faire supporter, sur les systèmes polyculture-élevage et grandes cultures de nos départements, l’intégralité de l’effort budgétaire. C’est une prise de conscience manifeste qui donne un écho singulier à toutes les alertes qui ont été maintes fois adressées.

Le Ministre a exprimé le souhait de ne pas déstructurer l’outil productif et les filières associées par des arbitrages qui fragiliseraient des pans entiers de l’économie agricole de nos territoires.

La Délégation a pris acte de ces positions et reste en contact avec les services du Ministère afin d’affiner les revendications jusqu’aux décisions finales qui seront rendues à la fin du mois d’avril. D’ici là, nous maintenons la pression syndicale nécessaire.

Par Stéphane Sanchez
Directeur FNSEA
Grand Bassin Parisien