Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités professionnelles

Actualités professionnelles


Actualité professionnelle
Publié le 12/03/2021

Le syndicalisme régional dénonce « l’alibi des Egalim »

Aide d’urgence pour les éleveurs

La Frsea et JA Grand Est ont réagi à l’annonce gouvernementale d’une aide aux éleveurs bovins. Dans un communiqué du 9 mars, le syndicalisme régional qualifie cette décision « de véritable aveu de faiblesse de la part de l’État, incapable de faire respecter la loi Egalim ». Pour lui, la crise provient du « refus des acteurs de la filière de rémunérer les éleveurs avec un prix couvrant les coûts de production ». Une situation qu’il juge « totalement incompréhensible, alors que les signaux de marché sont au vert ». La FRSEA et JA appellent de leurs vœux une réponse structurelle à la mauvaise rémunération des éleveurs, estimant qu’une nouvelle mesure d’urgence n’est pas adaptée. « La seule, la meilleure et la plus efficace des aides, c’est de faire appliquer la loi Egalim et d’imposer aux acteurs le respect de leurs engagements traduits dans le plan de filière », poursuivent les deux syndicats.

« L’État s’est doté d’une réelle ambition pour son agriculture. Aujourd’hui, nous constatons l’illusion des Egalim. Nous en appelons à la responsabilité : la loi doit être appliquée et au besoin, elle doit être renforcée. Il en va de la pérennité des élevages » alertent Hervé Lapie, le président et Francis Jacques, le responsable viande bovine de la FRSEA Grand Est.

Issue des états généraux de l’alimentation, la loi Egalim promulguée le
1er novembre 2018 doit permettre aux agriculteurs de mieux vivre de leur métier
notamment sur la prise en compte d’indicateurs de coûts de production et ainsi
obtenir une meilleure valorisation de leurs produits.