Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités du groupe

Actualités du groupe


Actualité du groupe
Publié le 05/11/2020

Confinés mais toujours au travail

Malgré le confinement, les administrateurs de la FDSEA 51 se sont réunis le 2 novembre en visioconférence pour évoquer les sujets d’actualités et présenter les services supervisés par l’Adasea.

Le syndicalisme sur le front

Actualité dense oblige, les élus de la FDSEA 51 sont toujours présents à vos côtés pour assurer la défense syndicale malgré cette période de confinement et cette mauvaise année agricole.

La pression syndicale paye, comme l’illustre le vote en Assemblée Nationale et au Sénat de la réautorisation des néonicotinoïdes sur betteraves sucrières pour les 3 ans à venir. La Fnsea a aussi fait pression pour obtenir un plan de relance pour l’agriculture à hauteur d’1,2 milliards d’euros sur les 0 euros prévu initialement, et un maintien du budget de la PAC consacré au 1er pilier (paiement direct).

En plus du réseau syndical, la FDSEA 51 est partenaire de la l’Adasea pour ses services à l’installation, à la transmission et dans l’accompagnement des agriculteurs en difficultés avec Réagir.

Le PAI et le PIT : deux outils essentiels

Le Point Accueil Installation (PAI) est géré par l’Adasea. Son rôle ? accueillir les projets d’installations de personnes issues ou non du milieu agricole en sécurisant et en confortant le projet de chacun à travers le PPP (Plan de Professionnalisation Personnalisé).

Le Point Info Transmission (PIT) quant à lui, permet d’accompagner la transmission des exploitations. En effet, au vu de la pyramide des âges, l’enjeu de la transmission des exploitations est capital afin d’assurer le renouvellement des générations. Constant Floquet, président de l’Adasea insiste sur le fait qu’une transmission s’anticipe. « Elle doit se préparer au moins 5 ans avant l’âge prévu de départ en retraite… Or, encore 82 000 hectares restent exploités par des exploitants qui ont plus de 60 ans, ce qui interroge sur la pérennité des exploitations », dit-il.

Réagir en réponse aux difficultés

Supervisé par l’Adasea, depuis 2011, le dispositif Réagir accompagne et aide les agriculteurs en difficulté. Malheureusement avec les crises successives, le nombre d’exploitants accompagnés n’a eu de cesse d’augmenter.

Autrefois, principalement issues des zones périphériques de la Marne (Argonne, Tardenois…), les exploitations agricoles de la Champagne Crayeuse (+ 165 % de demande en 2020) sont de plus en plus nombreuses. Pour Constant Floquet, « cette tendance est symptomatique car elle révèle la fragilité de l’agriculture marnaise qui s’appuie sur la betterave […] elle peut toucher nos voisins-amis, il faut rester vigilant et ne pas s’isoler ».

En cette période difficile, la solidarité doit rester une valeur importante au sein de la profession.



Par Leclère Florian, Animateur syndical FDSEA 51