Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités du groupe

Actualités du groupe


Actualité du groupe
Publié le 05/10/2020

Wizifarm : des bras pour les vignes … et pas que

Wizifarm, jeune start-up du cru, souhaite faciliter le quotidien des agriculteurs et viticulteurs sur trois axes, l’emploi, les circuits courts et le travail en commun. Rencontre avec Jean Baptiste Vervy, son CEO.

J.-B. Vervy : « le meilleur moyen de se forger un avis,
c'est de tester. Partagez-nous vos expériences, vos
critiques afin d'améliorer en continu notre service ».

Il a été assez difficile de ne pas entendre parler de l'opération « Des bras pour ton assiette » pendant la période du confinement. Qui se cache derrière cette plateforme ?

Jean Baptiste Vervy : Une joyeuse équipe qui veut contribuer à faciliter réellement le quotidien des agriculteurs et viticulteurs en répondant à certains de leurs « irritants » et en le conjuguant avec leurs rôles et leurs responsabilités économiques, sociales et environnementales pour nos concitoyens. Aujourd’hui, Wizifarm est une start-up portée par 10 structures du monde agricole qui couvrent 20 départements en France. La startup est présidée par Mickaël Jacquemin, agriculteur et startupeur lui-même avec Echangeparcelle.com. Je suis le directeur et également agri-culteur dans la Marne.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos activités ?

Nous apportons des réponses sur 3 thématiques : l’emploi, le travail en commun et la valorisation en circuits courts.

Sur la notion de travail en commun, nous avons lancé, il y a un an maintenant, Petits comptes entre Agri (Petitscomptes.wizi.farm), une application qui permet, avec une saisie très simple, de calculer ce que l’on doit, l’un envers l’autre, dans le cadre des échanges de temps, de matériels. L'application fait automatiquement les comptes. Elle offre une transparence directe et interactive au sein d’un groupe de travail en commun agricole ou viticole. Le coût du matériel et l’organisation du travail trouvent des vraies réponses par le collectif. Nous simplifions ce collectif.

Sur l’aspect valorisation en circuits courts, nous travaillons sur un assistant numérique qui permettra de simplifier le quotidien, la logistique et qui va multiplier les interactions commerciales. Mais chuuut, nous y travaillons encore. Enfin, c’est l’emploi aujourd’hui que nous travaillons avec le plus d’énergie. Nous diffusons une solution de paie en ligne avec Zenipaie. Et nous avons lancé un Meetic de l’emploi avec Mission.wizi.farm. Nous souhaitons apporter une réponse durable sur le problème de recrutement des viticulteurs, arboriculteurs, agriculteurs…. et renforcer le salaire des courageux travailleurs qui veulent travailler dans ce secteur.

Un challenge !

Sur le sujet emploi, c’est l’arlésienne ; c’est hyper compliqué de trouver du personnel. En quoi pensez-vous relever le défi ?

Effectivement c’est une problématique majeure pour le monde agricole. Le manque de main-d’œuvre limite la production. Il y a beaucoup d’initiatives car c’est un véritable enjeu. Et malgré toutes ces initiatives, c’est toujours compliqué pour les exploitants. Nous offrons le service le plus transparent et le plus réactif qu’il soit. Via notre plateforme, le viticulteur peut déposer une offre et instantanément avoir des profils ciblés. Il n’a plus qu’à choisir ceux avec qui il veut travailler. C’est lui qui choisit, qui prend contact et non l’inverse. Cela évite de se faire inonder d’appels ou de sollicitations plus au moins qualitatives. En deux minutes, il trouve des bras. Avec le confinement, notre plateforme a connu énormément d’inscriptions. A ce jour, nous avons toujours 60 000 travailleurs disponibles et 7 000 postes à pourvoir.

Un message pour nos lecteurs ?

Le meilleur moyen de se faire un avis, c’est de tester. Partagez nous vos expériences, vos critiques afin d’améliorer en continu notre service. Nous lançons une version payante. Vos lecteurs peuvent profiter d’une offre découverte très intéressante.

Wizifarm en quelques chiffres

  • 13 personnes, à Reims
  • 30 mois d'existence 
  • En incubation chez Innovact
  • 10 investisseurs acteurs agricoles
  • Mission.wizi.farm : 60 000 travailleurs sur septembre et 7000 postes à pourvoir
  • Petitscomptes.wizi.farm : 3200 téléchargements et 700 groupes
  • Zenipaie.wizi.farm : 140 employeurs
  • Prosper : sortie 2021

Mission : une plateforme qui évolue sans cesse

« Nos axes de progrès sont l’amélioration des profils, l'apport de réponses sur le logement, la formation et le conseil », explique Jean-Baptiste Vervy. « Nous avons déjà réalisé de belles évolutions depuis ces dernières semaines. Nous conduisons également un test pour expérimenter la plateforme dans le cadre d’une coopérative viticole qui souhaite animer son réseau de coopérateurs et répondre à leurs besoins de ressources en bras et matériels. Enfin, nous avons aussi des tests en cours avec des partenaires “originaux”. Si nous aboutissons, nous apporterons une vraie réponse avec beaucoup de sens sur nos axes : produire local, consommer local, embaucher local ».