Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités du groupe

Actualités du groupe


Actualité du groupe
Publié le 27/06/2019

Du sucre de betterave bio en 2019

Une vingtaine d’agriculteurs se sont réunis chez Vincent Gauvain, agriculteur bio à Beine-Nauroy, pour échanger sur la betterave sucrière bio.

Cristal Union, l’ITB et les agriculteurs présents échangent
autour des techniques de désherbage.

2018 a été l’année de la première récolte de betteraves Bio en Île-de-France sur plus de 140 ha. Beaucoup de questions se posent et des évolutions restent à venir sur son itinéraire technique. Dans ce cadre, le club bio de Dynamique Projets a proposé à ses membres et aux curieux, une demi-journée sur cette thématique.

Baptiste Belloy, coordinateur production bio de Critstal Union est venu présenter le développement de la filière, les retours d’expériences de 2018 ainsi que les techniques d’implantation et de désherbage. L’ITB était également présent pour apporter son expertise technique.

Quel développement ?

Le bilan de 2018 est satisfaisant malgré une année très sèche. La moyenne des rendements était de 55t/ha. Les essais effectués en 2018 ont mis en évidence l’importance de la gestion de l’enherbement sur le rang pour assurer un niveau de productivité correcte.

Cette année, plus de 140 hectares ont été implantés dans la Champagne-Ardenne, cela représente environ 65 hectares dans le département de la Marne. 2019 sera également l’année du lancement de la production de sucre de betterave bio.

Concrètement sur le terrain…

Démonstration de la roto-étrille sur les betteraves bio.

Pour 2019, Vincent Gauvain a implanté un peu plus de 13 ha de betteraves sucrières en bio sur son exploitation.

L’après-midi s’est poursuivie sur le terrain avec la visite d’une de ses parcelles et la démonstration d’une roto-étrille. Pour le désherbage mécanique des parcelles, il n’y a pas un outil type à utiliser.

Suivant les conditions climatiques et le stade de développement de la culture, il est préférable d’utiliser une alternance d’outils (bineuse, herse étrille, houe rotative et roto-étrille).

La gestion de l’enherbement du rang reste l’une des principales difficultés pour cette culture, c’est pourquoi le recours à des équipes de désherbage manuel est également possible.

Tout reste encore à construire pour cette nouvelle filière et la technique devrait également évoluer dans les années à venir. 

 

Paroles d'Agriculteurs

Benoît et Martin Vachez à Loivre :

"Faire réfléchir et partager, … c’est ce que nous attendons du club Bio de Dynamique Projets. Eh bien, on n’a pas été déçus ! Dans le top 5 des (grandes) cultures difficiles à mener en bio, nous avons bien compris que la betterave arrivait en très bonne position.

Pour autant, avec l’aide de l’ITB et de Cristal Union, le challenge paraît atteignable… sous un certain nombre de conditions. Des progrès importants ont été réalisés en 18 mois, et nous applaudissons les cultivateurs qui ont relevé le défi dès cette année, comme Vincent. En ce qui nous concerne, le projet est pour la récolte 2021 ou 2022, d’ici là, la technique aura encore évolué, et Cristal Union aura vendu ses premiers sucres et alcools Bio, de quoi y voir aussi plus clair sur les capacités de rémunération des betteraves bio".

Adrien Griffon à Sept-Saulx :

"La démarche est intéressante et il faut continuer de faire des essais. Je reste ouvert pour passer la totalité de mon exploitation en bio mais je voudrais avoir un minimum de sécurité pour mon exploitation. La filière doit se mettre en place et les coopératives doivent également assurer des garanties de prix et des débouchés".

 


Par Mathilde Fournier - Dynamique Projets FDSEA 51