Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités professionnelles

Actualités professionnelles


Actualité professionnelle
Publié le 18/01/2019

"Sors tes couverts", même sans eau !

Coups de projecteurs sur ces agriculteurs qui chouchoutent leurs couverts multi-espèces au même titre que leurs cultures, et ils le leur rendent bien.

Fort du succès rencontré lors de son année de lancement, le concours « Sors tes couverts » a remis… le couvert, pour une seconde édition ! L’objectif est toujours le même, mettre en avant les agriculteurs qui réalisent des couverts végétaux multi espèces, et montrer qu’ils ne se cantonnent pas qu’à la moutarde, loin de là !

A tort assimilés à une contrainte réglementaire, les couverts ont pourtant tout pour plaire

Depuis 2012, la directive nitrates oblige les agriculteurs à implanter une Cipan (Culture Intermédiaire Piège à Nitrates) pour faire face aux risques de lixiviation des nitrates. Quand certains assimilent cette directive à une contrainte, d’autres ont pris le parti de tirer profit des couverts et de leurs bénéfices, au même titre que les cultures principales. Pari gagnant, avec des effets rapidement observables, notamment sur la structure du sol, l’activité biologique et faunistique, ou encore le salissement.

Sélection des candidats

Pour cette seconde édition du concours, 73 agriculteurs ont présenté leurs couverts. Une première sélection faite sur photos et document de candidature a permis aux membres du jury de désigner dix finalistes. Seconde étape sur le terrain afin d’étudier de plus près les couverts de nos agriculteurs finalistes et mesurer le poids vert sur 1m2. Des dix agriculteurs sélectionnés, qui aura su convaincre que son couvert est le plus pertinent et efficace ? Réponse le mardi 29 février à 17h30 dans le cadre de la journée « Journée d’innovations agronomique » de Vivescia au Capitole à Châlons-en-Champagne.

Des couverts sans eau ?

Réussir ses couverts en conditions classiques, c’est bien. Réussir ses couverts en conditions sèches, c’est plus que bien. Le manque d’eau, tout le monde l’a constaté cette année. Un frein pour réaliser son couvert ? Pas si sûr ! Les participants aux concours ont su montrer au travers de leurs photos que les techniques utilisées en agriculture de conservation permettaient de limiter les impacts dûs au climat. Témoignages des dix agriculteurs finalistes en pages 16-17. Et vous, vous êtes plutôt couverts réglementaires ou multi-espèces ?

Le concours en chiffres

- 2e édition
- 73 agriculteurs inscrits au concours ;
- 10 fi nalistes ;
- 3 agriculteurs sur le podium ;
- 4 départements concernés : la Marne, l’Aube, les Ardennes et l’Aisne ;
- A la clé : 3 300 € de semences / 5 abonnements à la revue TCS / 3 livres « Les couverts végétaux : Gestion pratique de l’interculture » de Mathieu Archambeaud et Frédéric Thomas / 3 abonnements à la revue « Perspectives agricoles » / 1 livre « Guide blé tendre » d’Arvalis / 1 livre « Couverts végétaux » d’Arvalis.


Ils sont partenaires du concours

 Agriconomie
 Agrifaune
 Arvalis
 Chambre d’agriculture de la Marne
 FDSEA 51
 JA 51
 Jouffray Drillaud
 La récolte.fr 
 Novagrain
 Sol Agronomie et Innovation
 Symbiose
 La revue TCS et agriculture de conservation.com
 Vivescia

Par Léa Thomas, Dynamique Projets FDSEA 51