Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités du groupe

Actualités du groupe


Actualité du groupe
Publié le 02/07/2018

A l'écoute de ses adhérents

Bruno Loillier s’est engagé syndicalement à plus d’un titre : FDSEA, FNSEA et réseau AS.

Pour Hervé Lapie, président, et Béatrice Moreau, secrétaire générale, la proximité et l’écoute sont des priorités. Preuve en est avec le huis clos annuel qui précède l’assemblée générale. Un temps fort pour les adhérents, qui bénéficient d’un vrai temps d’échange avec les élus. Débats, questions, interpellations sont libres et directs. Par ses fonctions régionales et nationales au sein du réseau FNSEA (président FRSEA Grand Est et membre du bureau FNSEA), Hervé Lapie apporte également aux agriculteurs des informations et un éclairage complémentaire sur les sujets abordés. Le huis clos ne pouvait pas commencer sans un mot et des échanges avec les adhérents sur la mobilisation récente à Vatry. Hervé Lapie a sincèrement remercié l’ensemble du réseau pour cette mobilisation. "Le blocage de Vatry a permis de mobiliser un grand nombre d’agriculteurs, cela montre la force du réseau FNSEA/JA", insiste-t-il. Outre l’organisation de cette mobilisation, les débats ont permis d’échanger sur les avancées avec le Gouvernement, les décisions qui ont entraîné la fin de la mobilisation ou encore le capital sympathie acquis de la part des citoyens. Il comprend la frustration et la déception exprimées sur la levée du blocage, trop rapide, selon l’assemblée présente, et conclut en rappelant que "le réseau reste vigilant : nous continuons à mettre la pression sur le Gouvernement. Nous ne lâcherons pas !".

Un projet syndical pour les adhérents

Pour rappel, il y a plusieurs semaines un questionnaire avait été soumis à l’ensemble des adhérents de la FDSEA. "L’objectif de ce questionnaire est de construire un projet syndical qui correspond à la vision et aux attentes des adhérents vis-à-vis de la FDSEA. Que voulons-nous comme agriculture ? Quel projet et valeurs défendons-nous ? Adhérer à la FDSEA 51 : pour quel projet, quelle vision ?", introduit Béatrice Moreau. La représentativité est bonne car près de 550 agriculteurs ont répondu à cette consultation soit environ 25 % des adhérents. Une présentation détaillée des résultats a été faite à l’assemblée et a ainsi permis de nombreux débats : statut de l’exploitant, communication, emploi, problématiques, projets et besoins d’accompagnement des adhérents, modes d’actions syndicaux à privilégier...Les résultats serviront de base à l’écriture d’un projet et d’un plan d’action sur plusieurs années, qui sera présenté aux assemblées générales cantonales de l’hiver prochain.

Un invité d’honneur

Pendant le huis clos, Hervé Lapie a invité François Purseigle à venir échanger avec la salle avant la table ronde de l’après-midi. Sociologue spécialiste du monde agricole, ses travaux portent actuellement sur les innovations organisationnelles et les transformations du travail en agriculture. "Le modèle familial que vous avez réussi à construire a été une réussite mais il est aujourd’hui pris au piège", constate François Purseigle. "Pour survivre et conserver un maximum d’exploitants, le modèle devra être adapté. La mutualisation des moyens de productions, la spécialisation des tâches et peut-être l’ouverture vers des capitaux extérieurs sont par exemple des pistes à étudier", commente François Purseigle. Une vision qui a permis d’alimenter les débats avec les adhérents présents.


Par Guillaume Ruin