Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Pinterest

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Actualités du groupe

Actualités du groupe


Actualité du groupe
Publié le 26/01/2018

"Eleveur & engagé" : Intermarché doit rendre des comptes !

De g. à d. : Romain Hannetel (délégué FDB 51),
Laurent Champenois (président FDB 51), Béatrice
Moreau (secrétaire générale FDSEA 51), Sébastien
Laloua (délégué FDB 51), Jean-Louis Leroux
(délégué FDB 51) et Aude Huguenin (déléguée FDB 51).

La Fédération départementale bovine (FDB) et la FDSEA de la Marne ont convoqué le 19 janvier, à Châlons-en-Champagne, les directeurs des 20 magasins Intermarché marnais pour faire le point sur la mise en place
d’« Éleveur & Engagé » dans leur enseigne.

À l’appel de la Fédération nationale bovine (FNB) et les Jeunes Agriculteurs (JA), des dizaines de départements se sont mobilisés le vendredi 19 janvier 2018 devant les points de vente Intermarché afin que l’enseigne tienne ses promesses sur le déploiement de la démarche « Éleveur & Engagé ». En effet, sur les 1446 points de vente Intermarché présents en France, seuls trois magasins se sont engagés pour déployer la démarche nationale « Éleveur & Engagé » d’ici la fin du mois de janvier 2018. Les messages communiqués par Intermarché, sur tous les réseaux sociaux et la presse, garantissent au consommateur que l’enseigne est favorable à mieux rémunérer les éleveurs. Or dans les faits, il n’en est rien !

Les magasins Intermarché marnais réunis…
Sur les 20 points de vente Intermarché marnais, 15 étaient représentés lors de la réunion initiée par la FDB et la FDSEA de la Marne, à Châlons-en-Champagne. Didier Ebelmann, responsable des ventes chez SVA Jean Rozé et Patrice Haton, Acheteur catégorie viande et volailles pour Intermarché, avaient également fait le déplacement.
Accompagné de quatre délégués de la FDB 51 et de la secrétaire générale de la FDSEA 51, Béatrice Moreau, Laurent Champenois, président de la FDB de la Marne, introduit ainsi la rencontre : « comme si c’était normal que les éleveurs disparaissent sur le territoire. Nous ne pouvons plus continuer de vendre à perte notre production et travailler sans aucune rémunération ! Le temps de l’esclavage est aboli ! La distribution doit prendre en compte les coûts de production des éleveurs ! Cette demande de longue date de la profession agricole a d’ailleurs été actée par les États Généraux de l’Alimentation, avec la signature d’une charte d’engagement au sein de la filière le 14 novembre 2017. De plus, la démarche « Éleveur & Engagé » a été signée par Intermarché, avec la FNB, le 28 septembre 2016 ! Une bonne initiative mais malheureusement pas suivie d’effets. Aucun magasin Intermarché marnais n’a mis en place l’engagement national. Il est urgent de mieux valoriser la viande bovine. Une viande mal maturée, c’est un consommateur déçu et perdu ! « Éleveur & Engagé » permet aux distributeurs, d’avoir un rayon viande plus attractif et plus qualitatif pour les consommateurs ! Pour les producteurs, la démarche permet une rémunération à hauteur de leurs coûts de production ».

Le président de la FDB 51 va plus loin, et questionne les responsables des points de vente : « quels magasins Intermarché marnais adhéreront à la démarche Éleveur & Engagé? » Le responsable des ventes chez SVA Jean Rozé, s’engage à donner la réponse aux producteurs bovins marnais avant la fin février 2018. Il précise que l’enseigne Intermarché s’attache déjà à s’approvisionner localement et rémunère les producteurs avec des compléments de prix. Pour les éleveurs, cela reste insuffisant car ces compléments ne couvrent pas leurs coûts de production !

La FDB de la Marne a jugé la rencontre constructive mais reste très vigilante. Rendez-vous fin février pour avoir le retour concret de l’enseigne Intermarché sur les magasins marnais qui seront engagés dans la démarche.

 

Par Mylène Berruyer Département syndical/FDSEA 51