Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Evénements

Evénements


Evénement
Publié le 01/09/2011

Une inauguration sous les feux de l’actualité

Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État au Commerce et Xavier Beulin, président de la FNSEA, ont marqué le premier jour de la Foire de Châlons-en-Champagne le vendredi 26 août.

On coupe le ruban inaugural.  De gauche à droite :
Bruno Bourg-Broc, député  maire de Châlons-en-
Champagne,  Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État
au Commerce, Xavier Beulin, président de la
FNSEA.
Les discours prononcés lors d’une inauguration sont souvent convenus et sans surprise. Mais l’actualité a rappelé à l’ordre les orateurs qui sont exprimés après le coupé de ruban de la 65e Foire de Châlons.

Nouveau parc des expositions, crises agricoles, plan d’économie (d’austérité ?) du gouvernement : du local au national chacun y a trouvé son compte.

Dans un hommage appuyé au monde agricole, Dominique Petitcolin a évoqué l’avenir de la Foire de Châlons-en-Champagne et les difficultés des entreprises du secteur du commerce.

Le coprésident de l’Union commerciale de Châlons-en-Champagne est à la fois un chef d’entreprise aguerri et le grand stratège de la Foire de Châlons.

Benoît Piétrement présente le bilan de l’opération paille à
Frédéric Lefebvre sur le stand de la FDSEA de la Marne.
Un événement créé par des commerçants et artisans, "dont le double des clefs a immédiatement été confié aux agriculteurs marnais et champardennais", souligne M. Petitcolin. Et ils en ont fait un extraordinaire étendard.

La Foire de Châlons-en-Champagne vit aujourd’hui une mutation inédite. Un nouveau parc des expositions est en cours de construction. Le Capitole en Champagne, c’est le nom de ce nouvel écrin, sera inauguré pour la 66e Foire.

Il est en partie fonctionnel et les visiteurs peuvent d’ores et déjà découvrir le hall 4 où est installé le Pôle Agro-ressources avec la FDSEA, la FRSEA, La Marne Agricole et Réussir, le groupe de presse agricole leader en France.

Le ministre accueilli par le président de la
région Champagne-Ardenne, Jean-Paul
Bachy.
Ce Capitole, les élus en ont confié la gestion aux organisateurs de la Foire associés à la société Vega.

Une décision lourde de sens car elle privilégie les compétences locales enrichies d’une expertise nationale.

"C’est la meilleure garantie pour nos exposants qui auront toujours des interlocuteurs attentifs à leurs intérêts", souligne Dominique Petitcolin qui est sans conteste le meilleur avocat des commerçants et artisans. Et un adversaire farouche des fonds de pension.

Position géographique stratégique de Châlons-en-Champagne

de gauche à droite : Jacques Rouchaussé
(secrétaire national Légumes de France),
Joël Hospital (président FRSEA) et
Frédéric Lefebvre.
René-Paul Savary, président du Conseil général, puis Jean-Paul Bachy, président du Conseil régional, ont ensuite défendu avec conviction les territoires qu’ils administrent.

Agriculture, viticulture, agro-industrie, industrie : les atouts ne manquent pas et la région exporte plus qu’elle n’importe.

Pour le député-maire de Châlons-en-Champagne Bruno Bourg-Broc, "la Foire, ce sont 11 jours intenses", dans une ville qui "occupe une position géographique stratégique au coeur des terres de Champagne".

de gauche à droite : Benoist Apparu,
secrétaire d’État au Logement,  Frédéric
Lefebvre, secrétaire d’État au Commerce,
René-Paul Savary, président du  Conseil
général de la Marne.
Et cette Foire, avec ses concerts et son activité, n’adoucissait-elle pas les moeurs, observe BBB qui cite Montesquieu, "c’est une règle générale, partout où il y a des moeurs douces il y a du commerce, et partout où il y a du commerce il y a des moeurs douces".

De la douceur, Xavier Beulin a du mal à en trouver dans les diverses crises que traverse l’agriculture. Le président de la FNSEA appelle à lutter contre le déclin engagé de l’agriculture française.

Avec 900 000 t de paille qui au final auront été collectées par le quart nordest de la France pour les bassins d’élevage, le monde agricole a fait preuve d’une solidarité exemplaire.

Frédéric Lefebvre accueilli par Caroline
Dapaz (Carte Moisson).
Mais les agriculteurs ne veulent pas disparaître en silence. Xavier Beulin en appelle aux pouvoirs publics afin de restaurer la compétitivité de l’agriculture française.

Une activité qui pèse tant en terme d’emploi et dans la balance commerciale de la France.

Concluant les discours, le secrétaire d’État au Commerce a tenté de trouver des signes d’embellie dans le flux continu de mauvaises nouvelles qui égratigne l’économie française. L’effort est louable, la volonté réelle.

Frédéric Lefebvre en appelle à l’union. Reste que chacun garde en ligne l’échéance présidentielle de 2012, et que le moindre faux pas sera stigmatisé.

Pour en savoir plus : retrouvez la totalité de cet article en page 9 du journal
La Marne Agricole n°2974 du 2 septembre 2011

Par Richard Cremonini, La Marne Agricole