Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Evénements

Evénements


Evénement
Publié le 17/02/2011

Un SIA 2011 placé sous le signe du modèle alimentaire français

La traditionnelle semaine du SIA (Salon INternational de l'Agriculture) revêt un caractère particulier cette année. Décryptage du programme agricole.

3 - 48 - 74 - 120 : non, ce ne sont pas les derniers numéros gagnants d’un quelconque loto… imaginaire. Mais pour les professionnels de l’agriculture, il s’agit de 4 chiffres qui rythmeront la semaine du 19 au 27 février 2011, à Paris - Porte de Versailles et à Villepinte - Paris Nord Villepinte.

En clair :
 3e Agriévolution, le sommet mondial des agroéquipements,
 48e Salon International de l’Agriculture (SIA),
 74e Salon International du Machinisme Agricole (SIMA) et
 120e édition du Concours Général Agricole (CGA).

Autres chiffres ?
Le SIA devrait accueillir plus de 650 000 visiteurs à nouveau cette année et le SIMA plus de 200 000 professionnels. Preuve de l’importance de ces événements, à un an des élections présidentielles françaises, plus de 40 personnalités politiques de l’hexagone ont fait une demande de visite officielle auprès du service du protocole du SIA, un record selon les organisateurs.

Et preuve encore que les politiques s’intéressent de plus en plus au secteur agricole, au moins dans l’enceinte parisienne du SIA, leur demande cible particulièrement les filières de l’élevage cette année.

Points de passage

SIA et SIMA pourraient battre des records de fréquentation
tellement l’agriculture est au coeur des débats mondiaux.
Les exposants, eux, répondent présents.
Le SIA surfera cette année sur le classement du repas gastronomique des Français au patrimoine immatériel mondial de l’Unesco depuis le 16 novembre 2010. Il en sera le thème central pour mettre en exergue l’excellence française en matière de productions agricoles et agroalimentaires.

Les organisateurs du salon parlent volontiers de modèle alimentaire français et de ses fondements. Du coup, les halls 7.1 et 7.2 consacrés aux régions et à leurs produits du terroir ainsi que le CGA produits prendront une grande importance.

Et pour la première fois, un pavillon du vin sera érigé, hall 3, afin de faire de la pédagogie autour de ce produit. Au fil de la visite, les curieux pourront notamment découvrir une nouvelle version de l’odyssée végétale (regroupement des acteurs et partenaires destiné à informer sur la diversité des productions végétales et de leurs débouchés pendant le SIA).

Cette année, le concept est centré sur la notion de "cité fertile" (Hall 2.2) : il invite le visiteur à une aventure dans un monde contemporain, celui d’une architecture utilisant le végétal comme source d’inspiration. Afin de rappeler le lien fort existant entre la ville et l’agriculture, cette architecture urbaine utilise toute la diversité des végétaux et des organismes vivants.

Toujours sur le thème de l’odyssée, la filière sucre présentera "l’odyssée du sucre 2, objectif à table" : l’idée est de montrer l’équilibre alimentaire du repas gastronomique des Français à travers un spectacle de six minutes présentant deux extra-terrestres sympathiques en quête de modèle alimentaire.

Peau neuve pour le stand "planète viande" (Hall 1, allée K) qui se met au diapason du thème principal : il s’agit d’offrir aux visiteurs un voyage initiatique au coeur du goût autour de quatre temps forts : équilibre, partage, qualité, et choix.

Pour les producteurs de fruits et légumes, deux objectifs émergent pour ce salon : communiquer sur le métier de producteur et sur le produit pour sensibiliser les consommateurs. Les représentants de la filière profiteront aussi de cette gigantesque tribune publique pour interpeller les pouvoirs publics sur les questions de distorsions de concurrence.



Pour en savoir plus : retrouvez la totalité de cet article en page 4 du journal
La Marne Agricole n°2946 du 18 février 2011

Par Thierry Michel