Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur YouTube

Accueil > Flash Infos > Evénements

Evénements


Evénement
Publié le 20/09/2012

Campagne à la Ville : l’année de l’eau

Pour sa 17ème édition à Reims, La Campagne à la Ville, organisée par les agriculteurs de l’arrondissement de Reims se déroulera du 26 au 29 septembre, place d’Erlon. Elle portera sur le thème "L’agriculture au fil de l’eau".

La campagne à la ville permet de montrer l‘interdépendance entre ville
et campagne.
Dans le calendrier chinois, 2012 est l’année du dragon. Pour la campagne à la ville qui se déroulera du 26 au 29 septembre place d’Erlon à Reims, c’est l’année de l’eau.

Les organisateurs de la FDSEA ont choisi de traiter ce thème à Reims, après l’avoir déjà abordé à Paris, lors de la Nuit Verte, événement organisé par les agriculteurs de la Fédération Régionale du Nord Bassin Parisien.

L’eau, l’affaire de tous

"C’est un thème d’actualité, qui touche tout le monde, que l’on vive à la campagne ou en ville"
, explique Bernard Jesson, responsable communication de la FDSEA.

"En tant qu’agriculteurs, nous devons expliquer ce que nous faisons pour gérer cette ressource en quantité et pour préserver sa qualité. Depuis près de 20 ans, la profession a financé avec des partenaires la recherche menée par Arvalis sur la plateforme de Thibie."

"Aujourd’hui, nous avons des réponses à nos questions concernant la diminution de la teneur en nitrates des nappes phréatiques. Nous les mettons en pratique : cultures de Cipan, réductions des doses d’azote et apports fractionnés, agriculture de précision, variété de la rotation des cultures… Des recherches sont également entreprises depuis trois ans sur les produits phytosanitaires dans le cadre de Phyt’eau ref."

"Mais dans nos sols de craie où l’eau s’infiltre très doucement à raison de 50 cm à 1 m par an, il faut être très patient pour constater des résultats sur la qualité des eaux souterraines. Il faut en effet 20 à 30 ans, pour que les pratiques réalisées en surface aient un impact sur l’eau de la nappe qui alimente directement nos robinets"
, constate Bernard Jesson.

"C’est un message essentiel que nous voulons adresser à nos concitoyens à travers la campagne à la ville. La qualité de l’eau c’est l’affaire de tous et nous y contribuons depuis longtemps mais quand on travaille avec le vivant et le sol en particulier, il faut de la patience et du temps pour obtenir des progrès tangibles".

Faire le lien entre ville et campagne

19 producteurs de la Champagne-Ardenne seront
présents sur le marché.
Voilà qui est dit. Il ne reste plus qu’à l’expliquer aux citadins qui visitent chaque année la campagne à la ville et aux 1 600 enfants des écoles primaires et maternelles.

Pour montrer l’interdépendance entre ville et campagne sur ce sujet, les organisateurs ont fait appel à l’Agence de l’Eau Seine Normandie et Reims Métropole. Sur leur atelier pédagogique, ils expliqueront le cycle de l’eau, les traitements qu’elle doit subir pour être consommable et les gestes que tout citoyen doit avoir en tête pour la préserver en qualité et ne pas la gaspiller.

Les partenaires historiques de la Campagne à la ville seront également tous là : Le Crédit Agricole du Nord Est, Groupama, la MSA, Vivescia, Acolyance, Interviandes, Cristal Union, La Chambre d’agriculture de la Marne, Les Produits laitiers et le CIDIL.

Sans oublier le lycée agricole de Reims Thillois qui met à disposition une quarantaine d’étudiants pour animer les ateliers pédagogiques et piloter les classes lors de leur visite.

Saluons également deux nouveaux venus en lien avec la thématique. L’association des irrigants de la Marne AGREAU 51 expliquera comment les agriculteurs gèrent la ressource en eau à travers l’exemple de la culture de la pomme de terre. Et pour la première fois, l’Accir, (Association champenoise de coopération inter-régionale) participera à la Campagne à la ville.

La solidarité en action

L’objectif ? Montrer que les agriculteurs de notre région sont acteurs du développement d’autres types d’agriculture. L’Accir accompagne des groupements d’agriculteurs dans trois pays d’Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal et Burkina Faso) en zone sahélienne mais peu de nos concitoyens le savent.

L’Accir souhaite démontrer qu’il n’y a pas de fatalisme pour ces paysans et que des solutions sont possibles quant à la gestion de l’eau. Des jeux permettront notamment aux enfants d’appréhender la vie quotidienne dans un village africain entre les tâches domestiques, les travaux des champs, l’école et l’approvisionnement en eau… Ils pourront ainsi comparer leur mode de vie à celui d’un enfant africain.

Les plus grands découvriront les différentes techniques agricoles misent en valeur afin de retenir au maximum l’eau dans les champs. C’est bien cela, l’esprit de la campagne à la ville.

Donner des clés à nos concitoyens pour les aider à mieux comprendre notre agriculture d’aujourd’hui et de demain, ses contraintes mais aussi ses multiples réponses aux besoins de la société. Un rôle formidable que tous les agriculteurs bénévoles présents chaque année à la manifestation ont à coeur de faire partager.

Du producteur au consommateur

Le marché fermier constitue un point fort de la campagne à la ville, lien essentiel entre producteurs et consommateurs. Il accueillera 19 agriculteurs de Champagne-Ardenne, avec des productions très variées, du fromage de chèvre au cidre en passant par le confit de canard , les légumes de saison, le fermenté de fraise, la bière, le miel et l’escargotine.
Les producteurs doivent respecter une charte précise : vendre les produits issus de leur exploitation, qu’ils soient frais ou transformés, s’engager à communiquer sur leur façon de travailler et sur l’élaboration de leurs produits.
Les maraîchers de la Tradition maraîchère reverseront une partie de leurs recettes à une association de l’Institut Godinot qui oeuvre pour la recherche sur le cancer.
Tous les jours du 24 au 28 septembre les auditeurs de France Bleu Champagne pourront gagner un panier gourmand sous forme de bons d’achat d’une valeur de 95 € offerts par les producteurs en participant à un jeu durant l‘émission "La cuisine" de 10h à 11h.



Au programme : des animations gratuites pour toute la famille

Tous les jours de 9h à 12h et de 13h30 à 19h
Exposition pédagogique et ludique pour les petits et les grands "l’agriculture au fil de l’eau" :
- le cycle de l’eau et l’eau des villes (Reims Métropole et l’Agence de l’Eau Seine Normandie) ;
- la protection de l’eau par les agriculteurs (FDSEA) ;
- le mémory des plantes (Acolyance) ;
- l’eau : de l’agriculteur au consommateur (Vivescia) ;
- l’eau et la pomme de terre (AGREAU 51 et le Crédit Agricole du Nord Est) ;
- l’eau et les animaux (Interviandes) ;
- l’eau dans le monde (l’Accir) ;
- expériences sur l’eau (Lycée de Reims Thillois) ;
- Un parcours en tracteur à pédales, des dégustations de lait et barbe à papa, des poneys (gratuit pour les écoles, payant pour le grand public)

Tous les jours de 9h à 19h :
 - le marché fermier avec 19 producteurs venus de Champagne- Ardenne ;
- les animaux de la ferme ;
- l’atelier photo devant un tracteur organisé par les étudiants du lycée agricole.

Le mercredi et le samedi :
- balade en calèche tirée par un cheval ardennais.

Le jeudi et le vendredi :
- le chien gardien de canards venu des Vosges

Nouveau : Le jeu-concours "l’agriculture au fil de l’eau"

Réservé aux adultes, ce jeu consiste à remplir un passeport en passant sur chaque atelier de l’exposition pédagogique et en répondant à une question.
Les passeports entièrement remplis seront déposés dans une urne et participeront à un grand tirage au sort le samedi 29 septembre à 18h00 place d’Erlon.
De beaux cadeaux à gagner : 3 vols en montgolfière offerts par Vivescia, un stage Centaure offert par Groupama, deux bons d’achats de 50 € dans les magasins Point Vert offerts par Acolyance, 10 baptêmes de plongées offerts par le lycée Reims Thillois, des tee-shirts Campagne à la ville…

 

Carole Meilleur, Responsable communication Groupe FDSEA 51
cmeilleur@fdsea51.fr